La Commission européenne annonce un accroissement considérable de l’assistance financière en faveur de la République de Moldavie

0 vote

http://europa.eu/rapid/pressReleasesAction.do?reference=IP/06/1754&format=HTML&aged=0&language=FR&guiLanguage=fr

IP/06/1754

Bruxelles, le 12 décembre 2006

La Commission européenne annonce un accroissement considérable de l’assistance financière en faveur de la République de Moldova

Lors de la réunion de donateurs de ce jour, organisée conjointement par la Commission européenne et la Banque mondiale, la Commission européenne annoncera son intention de porter son assistance financière en faveur de la République de Moldova à un niveau supérieur au double au cours des 4 années à venir. Dans le cadre du nouvel instrument de partenariat et de voisinage européen, 209 millions d’euros seront débloqués au cours de la période 2007-2010 en vue de soutenir le processus de réforme et de mise en œuvre du plan d’action UE-Moldova élaboré dans le cadre de la politique de voisinage. En outre, la Commission a saisi le Conseil d’une proposition visant à fournir à Moldova, pour 2007-2008, une assistance macrofinancière de 45 millions d’euros destinée à l’aider à remédier à ses problèmes de balance de paiements. L’aide microfinancière atteindrait ainsi 254 millions d’euros au total au cours des 4 années à venir.

Mme Benita Ferrero-Waldner, commissaire chargée des relations extérieures et de la politique européenne de voisinage, a souligné : “Moldova a progressé de manière satisfaisante dans la mise en œuvre du plan d’action UE-Moldova, mais doit encore franchir des étapes déterminantes dans des domaines tels que le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales, la réforme judiciaire et l’amélioration du climat d’investissement. L’octroi d’un appui financier accru de la part des donateurs, dont l’UE, aidera considérablement la République de Moldova à poursuivre les efforts de réforme qu’elle a déjà engagés. Je suis dès lors heureuse d’annoncer le doublement de notre assistance à un moment où le pays est confronté à des difficultés sur le plan intérieur et extérieur.”

La Commission européenne annoncera aujourd’hui l’accroissement de son assistance à l’occasion d’une réunion à Bruxelles du groupe consultatif de donateurs, accueilli conjointement avec la Banque mondiale. Cette réunion d’un jour regroupe des responsables de haut rang des principales organisations déployant des activités en faveur de la République de Moldova, dont la Commission européenne, la Banque mondiale, le Fonds monétaire international (FMI), la Banque européenne d’investissement (BEI), la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et les Nations unies. Les États membres de l’UE et d’autres donateurs bilatéraux importants, notamment les États-Unis et le Japon, y participent également. Les discussions portent notamment sur les progrès réalisés dans la mise en œuvre du programme de réforme de Moldova, ainsi que sur les futurs programmes de donateurs visant à soutenir le processus de réforme.

Relations UE-Moldova

L’assistance de l’EU octroyée en faveur de la République de Moldova depuis 1991 totalise plus de 300 millions d’euros. Les budgets de l’assistance annuelle ont augmenté au cours de ces dernières années. Actuellement, l’assistance CE est principalement fournie au titre des programmes Tacis et de sécurité alimentaire et est intégralement axée sur l’aide à la mise en œuvre du plan d’action élaboré dans le cadre de la politique européenne de voisinage. Elle comporte des mesures centrées sur les aspects suivants :

réforme institutionnelle, judiciaire et administrative (consolidation de l’État de droit, rapprochement des législations, et en particulier réforme du secteur des soins de santé, coopération transfrontalière, lutte contre la criminalité, aide à la mise en œuvre de l’APC, développement de la société civile et formation, infrastructure statistique et questions environnementales) ;
secteur privé et développement économique (en particulier développement des petites entreprises dans les zones rurales et urbaines) ;
atténuation des conséquences sociales de la transition (lutte contre la pauvreté, assistance sociale par l’intermédiaire des ONG, santé et prise en charge des enfants).

Pour de plus amples informations concernant les relations UE-Moldova, veuillez consulter le site suivant : http://ec.europa.eu/comm/external_relations/moldova/intro/index.htm