L’ouverture du premier centre interactif “Pro-Europa”

Le 20 février 2007, à Cahul ville située dans le sud de la Moldavie, a été ouvert le premier centre européen interactif « Pro-Europa ». Le centre est une initiative commune du Ministère des Affaires Etrangères de Chisinau et de la Fondation Eurasia.

L’ouverture de ce centre a été faite avec beaucoup de faste, le Président Vladimir Voronin, des ministres, des diplomates étrangers accrédités en République de Moldavie, des représentants de l’administration locale, des étudiants y participaient.

Le processus d’intégration européen qui est déjà irréversible pour la Moldavie et toute la politique axée sur la mise en place des actions coordonnées par la Moldavie et l’Union Européenne se reflètent aujourd’hui ailleurs qu’à Chisinau, a dit le Président Voronin. Pourquoi ? Parce qu’en général, tout contenu et toute essence de l’intégration européenne consiste en ce que ce processus doit être compris, intégré dans les consciences et puis accepté par toute la population du pays, a dit pendant l’ouverture du centre le Président Voronin.

Vladimir Voronin a ajouté que quel que soit le moment où la Moldavie va adhérer à l’Union Européenne, il est important que la Moldavie atteigne les standards européens car alors il n’existera plus d’obstacles sérieux au processus d’adhésion.

Pourquoi à Cahul ?

Mais quel est le sens de ce centre et pourquoi a-t-il été ouvert à Cahul, ville située dans le sud du pays, loin de Chisinau ?

La Fondation Euroasia en Moldavie est partie de la nécessité de transmettre l’information sur l’intégration européenne en dehors de Chisinau parce qu’à Chisinau on discute, on organise des débats, pendant que les paysans ne savent pas ce que signifie l’UE, ne savent pas en quoi consiste le processus d’intégration européenne et, même, ils ne savent pas ce que c’est qu’une adhésion, a dit le coordonnateur du programme d’intégration européenne de la Fondation Eurasia, Liliana Vitu.

Voila pourquoi nous avons ouvert un centre interactif et la différence entre un centre interactif et d’autres centres similaires est qu’à Chisinau nous allons avoir des évènements et activités presque chaque jour, des débats, des présentations des livres, des rencontres avec des officiels, des séminaires, des cours de recyclage, annonce encore Liliana Vitu.

Le ministre des Affaires Etrangères et de l’Intégration européenne et la Fondation Eurasia se proposent d’ouvrir des centres similaires à Balti, dans la région autonome Gagaouze et en Transnistrie.

Outre leur rôle d’information, ces centres vont contribuer à la consolidation des relations entre les autorités centrales, locales et la société civile.

Article publié sur www.bbc.co.uk/romanian, traduit par Radu Tampiza élève en IX-ième. Relecture - Danièle Soubeyrand.