Ingérence, ingérence… ingérence avez-vous dit ?

Article de Gilles Ribardière

Il y a quelques jours, le milieu politique moldave a de tout côté utilisé ce terme d’ingérence pour qualifier de petits événements qui se sont déroulés presque simultanément.

Ainsi, à l’occasion de la « fête de la Russie » du 12 juin, l’ambassade de la Fédération de Russie à Chisinau organise une réception dans ses locaux. A un moment, l’ambassadeur donne la parole au « chef de la diplomatie de Transnistrie »… Réaction immédiate des représentants du gouvernement moldave : ils quittent les lieux, en accusant l’ambassade d’ingérence dans les affaires intérieures de la République.

Pratiquement au même moment, le premier ministre Vlad Filat reçoit l’ancien candidat républicain aux élections américaines, John Mc Caine…Et le PCRM de crier à l’ingérence.

On peut voir là l’expression d’une certaine nervosité de la part des politiques, tout bord confondu, ce qui s’explique notamment du fait de la période électorale dans laquelle se trouve le pays, mais aussi de leur sensibilité exacerbée sur la question transnistrienne. Ajoutons que le débat est constant sur la lutte d’influence entre Russie et USA qui pèse sur la Moldavie.