Inauguration de la Maison des savoirs de Chisinau en Moldavie

0 vote

La Maison des savoirs de la Francophonie, la deuxième du genre dans l’espace francophone et la première en Europe centrale et orientale, située au cœur de la ville de Chisinau en Moldavie, a été inaugurée le 29 janvier 2010 par Clément Duhaime, Administrateur de l’Organisation internationale de la Francophonie et Dorin Chirtoaca, maire général de Chisinau, en présence des représentants du ministère des Affaires étrangères de Moldavie.

Après Hué au Vietnam, et Chisinau en Moldavie, la 3e Maison des savoirs ouvrira prochainement ses portes à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso. La 4e sera établie à Kinshasa (République démocratique du Congo).

Ce projet pilote mis en place conjointement par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et l’Association internationale des maires francophones (AIMF), auxquelles s’associent TV5MONDE et l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) aura ainsi été réalisé conformément au calendrier prévu.

À Chisinau, la Maison des savoirs est un espace public de 585 m2, désormais ouvert à la population, en particulier aux jeunes et aux femmes qui offrira un accès facile et peu coûteux aux savoirs et à la culture numérique et proposera différentes activités éducatives et pédagogiques, notamment la promotion et le perfectionnement de la langue française ainsi que l’initiation aux logiciels libres pour les éducateurs et les étudiants pré-universitaires.

L’appui financier de l’Organisation internationale de la Francophonie a permis de rénover l’espace hébergeant la Maison des savoirs de Chisinau, d’équiper l’Espace numérique par la dotation d’une trentaine de postes informatiques, de matériels de vidéo (projecteur, scanneur, télévision, visioconférence), la création d’un centre de documentation et d’apprentissage de la langue française regroupant 3 000 titres (livres, documents, DVD, CD et monographies) ainsi que l’aménagement et l’ameublement de salles multifonctionnelles et d’espaces d’animations socioculturelles. La Ville de Chisinau prend en charge une partie des frais de fonctionnement (salaire des animateurs, téléphone, électricité, entretien, gardiennage, assurances).

Pour renforcer l’apprentissage de la langue française et l’appropriation des logiciels libres par environ 8 000 étudiants, la Maison des savoirs de Chisinau a conclu des ententes avec des institutions universitaires et scolaires : l’Académie d’études économiques de Moldova (ASEM), les Écoles supérieures des langues étrangères de l’Université de Moldova et de la Faculté de français, le Lycée professionnel N° 1 d’hôtellerie et de tourisme (accueillant une classe bilingue) ainsi que huit lycées académiques.

Les activités offertes par la Maison des savoirs de Chisinau ont commencé dès son inauguration : « J’enseigne et j’apprends avec TV5Monde », un séminaire en présence de professeurs de français et un atelier sur la rédaction, la formulation de projets internationaux organisée par l’OIF. En marge de l’inauguration, l’AIMF présente une exposition de photos des villes membres de son réseau et une soixante de photographies réalisées en partenariat avec la Maison des savoirs de Hué au Vietnam.

La création des Maisons des savoirs de la Francophonie a été décidée en 2006 à Bucarest (Roumanie) lors du Sommet de la Francophonie afin de renforcer les efforts des pays francophones en matière de développement.

Source : http://www.francophonie.org/Inauguration-de-la-Maison-des.html