Finlande : le meilleur est encore à venir

0 vote

Article de Doina Marinescu

Mon aventure a commencé. La Finlande est à présent ma nouvelle maison. J’aimerais écrire tant de choses à propos de ce qui m’impressionne, comment je perçois la Finlande, mais en fait je vais raconter des choses simples.

Après des années de candidatures en vue d’obtenir une bourse, mon plus grand désir est devenu réalité, et je dois l’avouer, c’est une merveilleuse réalité. A présent, j’habite à Turku, une des plus grandes villes, très cosmopolite, du fait que chaque année il y a des milliers d’étudiants étrangers.

L’université dans laquelle je vais étudier est une des plus importantes de la Finlande avec plus de 20 000 étudiants. L’Université de Turku est sur un étonnant campus et les conditions de travail y sont fantastiques ; en un mot, mes attentes étaient bien en deçà de ce que j’ai en fait découvert.

Par ailleurs, depuis le premier jour, jamais je ne me suis sentie étrangère. Pour moi, c’est une impression super ! Le pays lui-même est d’une beauté particulière et bien que j’avais idée que très certainement il ferait vraiment frais dès la première semaine, on a eu la chance d’avoir du soleil pour pouvoir se promener et se sentir « touriste ». Ainsi mes nouveaux amis et moi avons pu constater combien l’environnement est vert, admirer les petites plages si propres, les rues elles aussi vraiment propres, les routes magnifiques, et surtout apprécier un air si pur (qui nettoie les bronches, comme je dis). Tout cela est si surprenant !

Vraiment, j’ai le sentiment de faire ce voyage au bon moment. Dans le futur, quand pour réussir, il faudra respecter des règles, être ponctuelle (les Finlandais sont SI ponctuels !), me donner à fond dans le travail, je pourrai dire « c’est pour ça » à ceux qui me demanderont « pourquoi la Finlande ? ». Une vie civilisée, normale, belle est possible. Je peux l’expérimenter. Ajoutez à cela que je suis la seule Moldave à l’horizon ; et ce qu’il y a de plus étonnant c’est que des Finnois savent où se trouve la Moldavie, alors que des habitants de pays plus proches du miens ne savent pas où c’est ! Quoiqu’il en soit, la Moldavie a tout de même un parfum d’exotisme ici, et je suis touchée par le fait de rencontrer des personnes qui sont avides d’avoir des informations à son propos ; et je ne suis pas vexée si elles ne savent pas trop où mon pays se situe sur la carte de l’Europe.

Comme je l’ai dit plus haut, les Finnois sont un peuple organisé, qui obéit aux règles, qui sont stricts, si nécessaire. J’aime cela et je pense que tout devrait fonctionner ainsi. De plus, je dois dire que les conditions pour les étudiants sont excellentes, de même que les soins médicaux, et ce que j’apprécie par dessus tout, c’est qu’à aucun moment on ne vous donne l’impression de ne pas vous avoir compris. Tout le monde peut communiquer par internet ou se rendre dans les services lorsqu’ils sont ouverts pour poser quelque question que ce soit. Toujours pouvoir demander, pour moi c’est une preuve de respect, en particulier à l’égard des étrangers, alors que l’on sait comment cela peut se passer dans de nombreux autres pays pour les étrangers.

Je suis très reconnaissante de pouvoir être ici et je veux faire de mon mieux pour m’intégrer à la culture, au mode de vie, dans la société, au pays même. Peut-être, j’exagère quand j’affirme que j’adore ce pays, mais j’estime que je suis chez moi là où je suis. Si ce « chez moi » me traite bien, je fais de même.
En conclusion, je conseille à toute personne ayant soif d’aventure, étant ouverte d’esprit, de venir ici, au moins en tant que touriste : à coup sûr, elle ne le regrettera pas !