En attendant un Président

Article par Gilles Ribardière

En attendant la désignation d’un Président de la République, la vie politique suit son cours, avec des passes d’armes, parfois à l’intérieur même du gouvernement : ainsi y a-t-il un conflit semble-t-il entre le premier ministre, Vlad Filat, et le ministre de l’économie, Valeriu Lazar, concernant les tarifs du téléphone fixe pratiqués par Moldtelecom.

C’est le lot de toute alliance, sachant que les dirigeants du pays ont tout de même intérêt à afficher leur solidarité. Quant à l’opposition, elle poursuit sa tâche de contestation par la voix notamment de son leader Vladimir Voronin.

Ces derniers jours, la charge porte sur la question de la désignation du Président de la République. On sait que la majorité qualifiée des 3/5 n’est pas atteinte : il manque 2 voix. Alors bien évidemment les soupçons d’achat des voix manquantes se propagent. Le leader du PCRM aurait même dans sa manche une liste de 9 de ses collègues ayant été l’objet de démarches en vue de porter leur suffrage en faveur du candidat qui serait présenté par l’Alliance pour l’Intégration Européenne.

Difficile de faire un commentaire sur ce qui est annoncé sans preuve. Mais il y a une évidence : l’ensemble des institutions du pays doit être en ordre de marche, ne serait-ce que pour que le gouvernement soit en situation favorable afin de poursuivre ses démarches partenariales avec les voisins.