« … De nouveau nous ne savons pas quelle sera la politique »

Suite aux élections du 30 novembre 2014, les discussions entre les trois partis pro-européens ont échoué. Seul le Parti Démocrate et le Parti Libéral-Démocrate se sont mis d’accord et sont soutenus par le Parti des Communistes.

C’est du moins la situation actuelle.

Elle fait réagir bien évidemment. En témoigne l’article ci-dessous qui regrette la non- participation du Parti Libéral à l’Alliance telle qu’elle fonctionnait dans la législature précédente.

D’autres réactions sont les bienvenues. Adressez-les à l’adresse suivante (gillesgr chez hotmail.com) en vue d’être publiées sur le site www.moldavie.fr.

Réflexions de Cristina Aparatu

Cristina Aparatu
Cristina Aparatu

Après les élections du 30 novembre en faveur d’une Moldavie européenne, nous avons une alliance entre deux partis avec le soutien du Parti communiste. C’est une situation délicate, parce que de nouveau nous ne savons pas quelle sera la politique : vers l’ouest ou vers l’Est. Je crois que nous sommes dans la même situation qu’en 2009… et je regrette que la lutte contre le Parti communiste fut en vain… Ce parti sera au gouvernement d’une manière indirecte.

Maintenant le Parti communiste soutiendrait l’intégration européenne de la Moldavie ! Mais je me pose la question, peut-on changer de doctrine, ou d’opinions pour le prix d’un fauteuil de député ? Dans ce cas n’est-ce pas trahir les vœux de son électorat ?

N’est-ce pas aussi trahir les vœux de l’électorat qui a donné son vote pour un parti qui lutte contre le communisme ? Je veux pourtant être optimiste et croire que les deux partis de l’Alliance prendront en compte la nécessité politique et économique du pays, l’importance de la mise en œuvre de l’accord d’association. Mais je ne crois pas qu’une alliance seulement entre ces 2 partis (Parti Démocrate et le Parti Libéral-Démocrate) soit la meilleure décision parce que ce sera un gouvernement minoritaire et je pense qu’une majorité avec les communistes ou les socialistes « n’est pas la bonne voie pour la Moldavie », comme avait affirmé Graham Watson.

Le Parti Libéral appuie les exigences de l’Union Européenne et il est indispensable qu’il participe au gouvernement, parce que ce serait la meilleure garantie de l’avenir européen pour la Moldavie.

Les réformes doivent continuer pour respecter la mémoire de ceux qui sont morts le 7 avril 2009 dans la lutte contre le communisme et les députes ne doivent pas oublier cet événement, car c’est grâce aux victimes qu’ils sont dans le gouvernement, en vue de réaliser le grand désir d’une vie meilleure, d’un Etat démocratique et intégré dans l’Union Européenne.