De la Moldavie au Centre d’Art Contemporain

0 vote

Elena Jechiu et Mariana Ambrosii sont étudiantes en Licence de français à l’Université d’Etat de Chisinau, capitale de la Moldavie, petit pays entre la Roumanie et l’Ukraine, très connu des amateurs de Tintin grâce au Sceptre d’Ottokar…

Elles se destinent à l’enseignement du français et à l’interprétariat. Grâce à l’Agence universitaire de la francophonie, elles ont obtenu une bourse de stage pour un séjour linguistique en France. Ce stage s’est déroulé en partie à Paris et à présent à Marcigny.

Encadrées par Georges Silva, directeur du centre pédagogique Georges-Antoine dont les bureaux sont à Marcigny, ces stagiaires étudient la langue et la culture française, d’où une série de stages d’observations dans des magasins de Marcigny (Devin décoration et Vita Nature) ainsi qu’une collaboration de quelques jours avec l’Office de tourisme Semur-Marcigny.

La principale du collège, Marie-Claude Testi, leur a offert la possibilité d’assister à des classes de français. De plus, elles ont collaboré avec un éditeur d’art. Elles termineront leur « périple » avec quelques jours d’observation en mairie. Toute la ville les a accueillies à bras ouverts.

Leurs principales tâches ont lieu au Centre d’art contemporain Frank-Popper où les attendait un travail sur la presse (plus de 500 articles de presse à classer…).
Malgré tout, elles ont trouvé le temps de se former à la médiation culturelle : pendant l’exposition Eva Ducret, Elles accompagnent les visiteurs et leur présentent l’œuvre de cette artiste suisse dont les installations rencontrent un vif succès.

Soyons assurés qu’elles seront d’excellentes ambassadrices du Charolais-Brionnais en Moldavie.

Article repris sur le site http://www.lejsl.com/pays-charolais/2012/11/11/de-la-moldavie-au-centre-d-art-contemporain