Chiffres et infos n° 131 – le 3 août 2010

0 vote

Selon le rapport de la Banque Mondiale pour l’année 2009, classant les pays selon leur PIB, paru le 1er juillet 2010, la Moldavie est placée à la 135e place mondiale avec un PIB de 5,405 milliards de dollars, la Transnistrie exclue.
La Moldavie est précédée au classement par le Laos, à la 134e place, avec un PIB de 5,939 milliards de dollars et suivie du Niger, à la 136e place, avec un PIB de 5,384 milliards dollars.

La Roumanie est classée 46e avec un PIB de 161,110 milliards de dollars et l’Ukraine est 53e avec un PIB de 113,545 milliards de dollars.

*** *** ***

Avec l’aide financière de l Espagne (61 000 euros) et de la Norvège (50 000 euros), et sous la supervision de l’OSCE, 20 démineurs de l’armée moldave ont procédé à la destruction de 822 obus à fragmentations, fabriqués entre 1961 et 1987, ainsi que de bombes aériennes de 200 à 500 kg, dans la base militaire de Bulboaca. La Moldavie est signataire de l’Accord d Oslo sur les munitions à fragmentations, du 3 décembre 2008.

Source : BASA

*** *** ***

Selon le directeur-général des gardes-frontières moldaves, Alexei Roibu, au cours du 1er semestre 2010, plus de 4,3 millions sur les 6 millions de passages de la frontière moldave concernaient des citoyens moldaves.

*** *** ***

Selon l’Agence moldave pour la protection des monuments historiques, plus de 100 maisons de Chisinau sont considérées comme des monuments architecturaux.

Source : INFO PRIM NEO

*** *** ***

Selon la Banque Nationale de la Moldavie, le salaire mensuel moyen en Moldavie atteignait 232,3 dollars au cours du 1er semestre 2010.
Au 31 mars 2010, la dette extérieure de la Moldavie était de 4,36179 milliards de dollars. La dette extérieure publique était de 990,46 millions de dollars au 30 juin 2010. La dette garantie s’élevait à 1,19626 milliards de dollars au 30 juin 2010. La dette privée non-garantie extérieure se chiffrait à 3,16533 milliards de dollars au 30 juin 2010.

Source : INFOMARKET

Informations compilées et transmises par Hervé Lerner.