Chișinău accueillera la prochaine édition du Festival européen « Tourisme et Stratégie »

1 vote

Chișinău, la capitale moldave, accueillera du 31 mai au 3 juin 2017 la prochaine édition du Festival européen « Tourisme et Stratégie ». Il est prévu qu’une trentaine de villes européennes y soient représentées. Un accord de partenariat en vue de l’organisation de ce Festival a été officiellement signé par le Maire de Chisinau, Dorin Chirtoacă, et le Maire de la ville française de Rueil-Malmaison, Patrick Ollier, Président de la Métropole du Grand Paris, ancien Ministre des Relations avec le Parlement et ancien Président de l’Assemblée Nationale de la France.

Selon Patrick Ollier, le but du festival est de développer l’activité touristique, l’objectif étant de remettre des étoiles touristiques aux villes qui présenteront les meilleures stratégies de communication touristique.

Lors de la cérémonie de signature officielle de l’accord de partenariat, le Maire de Chisinau s’est montré surpris du fait que la capitale moldave ait été choisie pour accueillir ce Festival européen : « Nous croyions qu’il nous fallait encore du temps pour entrer dans la compétition touristique européenne et mondiale. Et voilà que la compétition touristique européenne vient elle-même à Chisinau, en Moldavie. Nous sommes très reconnaissants pour ce privilège. »

info document - JPEG - 6.9 Mo

A son tour, Patrick Ollier a mis en évidence le fait que la présence à Chisinau de la délégation française réunissant des responsables des relations internationales au sein de la mairie de Rueil-Malmaison dénote l’importance attribuée à cet événement, confirmée par la présence à la cérémonie de Jérémy Petit, premier conseiller de l’Ambassade de France en Moldavie et d’Emmanuel Skoulios, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie France-Moldavie (CCIFM).

« Si nous sommes là, c’est pour ce Festival européen des stratégies touristiques, mais aussi pour donner un signal fort en faveur du rapprochement de la Moldavie de l’Europe.

Le Festival « Tourisme et Stratégie » est organisé tous les ans dans une des capitales européennes. Aux deux éditions précédentes, la délégation moldave, dirigée par Natalia Turcanu, a été très convaincante pour nous faire venir en Moldavie. Au sein du Conseil d’Administration du Festival, il nous a paru intéressant d’accepter cette possibilité et d’organiser le festival dans un pays qui souhaite devenir membre de l’Europe. Nous sommes venus pour analyser la possibilité réelle d’organiser le Festival à Chisinau et l’enthousiasme du Maire Dorin Chirtoacă et de son équipe, l’enthousiasme des Français de Moldavie, dont plusieurs sont chefs d’entreprise, de l’Ambassade de France et de la CCIFM nous a convaincus qu’on peut organiser le Festival ici, à Chisinau, en Moldavie. Je fais confiance au Maire et à son équipe pour faire le plus magnifique festival que l’on a jamais organisé ! », a mentionné Patrick Ollier.

Natalia Turcanu, Présidente de l’Association Nationale pour le Tourisme Réceptif, est l’initiatrice de ce projet : « Nous sommes fiers de la confiance qui nous a été accordée et nous sommes persuadés que nous ferons face à ce défi. Toute activité de promotion de l’image de la Moldavie est un pas vers la réalisation de notre mission consistant à développer les activités touristiques et à accroître le nombre de touristes qui visitent notre pays.

Le Festival sera une occasion pour plusieurs personnes de découvrir la Moldavie et pour les villes participantes - une opportunité de créer des partenariats durables multilatéraux avec d’autres villes européennes. »

« Pour nous c’est une épreuve d’héberger un tel Festival. Nous sommes conscients que nous avons encore beaucoup à travailler pour devenir vraiment compétitifs, mais l’organisation de cette ample action nous offre la possibilité d’avancer, d’accélérer le processus de développement de Chisinau du point de vue touristique. », a dit Dorin Chirtoacă

En guise de conclusion M. Patrick Ollier a insisté sur le point suivant : « Vous êtes Moldaves et votre pays est la Moldavie. Donc, vous connaissez votre pays et vous êtes fiers d’y habiter. Mais il y a des gens dans le reste de l’Europe qui ne connaissent pas la Moldavie et toute occasion pour vous de faire connaître la Moldavie en Europe est aussi une belle occasion pour la Moldavie. C’est dans l’intérêt de votre pays, de ses habitants, et c’est aussi dans l’intérêt d’une Europe en paix. »

Après la cérémonie, M. Patrick OLLIER a répondu aux questions du reporter de www.moldavie.fr

Monsieur Ollier, c’est votre première visite en Moldavie. Est-ce que la Moldavie que vous avez découverte sur place correspond à la Moldavie que vous imaginiez ?

Patrick Ollier : La Moldavie que j’ai découverte (parce que je ne la connaissais pas avant) correspond à sa réputation. Ce qui m’a le plus impressionné, en dehors de Chisinau, la capitale, c’est la Moldavie profonde, la Moldavie des territoires ruraux et l’authenticité de ces territoires. Je pense que ces territoires avec des paysages magnifiques doivent permettre le développement d’un tourisme de tradition, avec justement le village reconstitué, la vie traditionnelle, le costume traditionnel et la nourriture traditionnelle, c’est à dire tout ce qui a fait jusqu’à présent la valeur de la Moldavie et que des millions d’Européens veulent découvrir. Or, les Européens qui vivent dans une Europe très moderne ont envie de découvrir ce passé et ces traditions. En France, nous avons fait la même chose, en reconstituant des villages dans des zones très rurales, et c’est très impressionnant de voir du monde qui vient visiter. Je pense qu’il peut se passer pareil en Moldavie et que le tourisme est une opportunité pour la Moldavie, car le tourisme ramène de l’argent et enrichit le pays, favorisant son développement économique.

Donc, si le Festival que nous voulons organiser peut aider, même modestement, à ce développement, c’est une bonne chose.

En tant que maire de Rueil-Malmaison, je vais faire venir ici une centaine d’habitants de ma ville pour les faire découvrir la Moldavie, dans un circuit touristique qu’on est en train d’organiser, afin qu’ils incitent ensuite d’autres personnes à y venir. Et c’est comme ça qu’on commence une politique touristique !

Dans sa prise de parole, le Maire de Chisinau a laissé sous-entendre certaines craintes quant à la capacité de notre pays de faire face à ce défi – organiser le Festival du Tourisme à Chisinau. Partagez-vous ses doutes ?

Patrick Ollier : Non, je n’ai pas de doutes ! Je suis convaincu que le dynamise que j’ai découvert pendant trois jours ici, qui s’ajoute au dynamisme que j’avais découvert chez Natalia Turcanu et son équipe qui ont participé à deux festivals permettront de réussir sans aucun problème.

J’ai bien vu le Maire de Chisinau très motivé, avec la volonté de réussir, ce qui est très important. J’ai eu l’occasion de parler avec plusieurs ministres du gouvernement moldave qui m’ont tous dit la même chose – qu’ils étaient prêts à aider au mieux, dans leurs domaines, à l’organisation du Festival. Donc, avec l’Ambassade de la France et la CCIFM qui vont aider, avec la ville de Rueil-Malmaison qui va prêter son soutien à l’équipe chargée de l’organisation du Festival (une délégation de cette ville viendra régulièrement à Chisinau) on fera de notre mieux pour que tout se passe comme aux autres éditions du Festival. Donc, nous allons travailler en équipe unie, dans un partenariat de confiance totale pour que le Festival soit réussi et je suis convaincu que ce sera une réussite ! Vous avez tout ce qu’il vous faut - le dynamisme des gens responsables, les structures - il n’y aura pas de problèmes.

Donc, il ne nous reste qu’à vous souhaiter bonne chance pour le Festival et à se donner rendez-vous le trois juin prochain pour faire son bilan.

Patrick OLLIER : D’accord, rendez-vous le trois juin. Merci !

*** *** ***

Les deux éditions précédentes du Festival ont eu lieu à Rueil-Malmaison, en France et à Dubrovnik, en Croatie.

Le Festival « Tourisme et Stratégie » s’adresse à toutes les villes européennes à vocation touristique qui souhaitent y participer. Deux événements supplémentaires s’ajoutent à la compétition touristique : un colloque des professionnels du tourisme pour faire des échanges de compétences et la Fête du Tourisme qui permettra aux visiteurs de découvrir les spécificités des pays présents – gastronomie, culture et bien sûr offres touristiques.

Reportage de Nadejda Demian

Crédit photos - Nata Eftene

Le 30 août 2016