« CODRU » - un oasis de la santé et du calme

Article de Adriana Polevanov

A 17 km de la ville de Călăraşi et à 76 km de Chisinau, la capitale moldave, dans un très pittoresque endroit, au sein du Codru, on retrouve toute une chaîne d’immeubles plus ou moins anciens - c’est « CODRU », la première maison de cure de Moldavie qui est à la fois une station thermale, un établissement de cure et un centre de détente. L’environnement y est spécial - une oasis de verdure, à l’écart de toute activité, seules les sources d’eau se font entendre.

L’infrastructure offre un hébergement confortable – un restaurant, un bar et, pour les loisirs, une salle de danse, un cinéma, un sauna, des excursions, des activités en plein air et la possibilité de nager dans le lac de la cour.

Cette maison de cure a ouvert ses portes le 19 mai 1959 dans les anciens bâtiments du monastère de Hîrjauca. D’abord, on a installé 260 lits dans les vieux bâtiments du monastère. En 1974, a commence la construction d’un ensemble d’édifices modernes. On a construit deux bâtiments à 255 lits, avec des pièces pour une ou deux personnes, une clinique avec une piscine curative, une buvette d’eau minérale, une cantine, un centre de loisir. Ensuite, on a reconstruit l’espace destiné aux bains de boue et à la hydrothérapie.

A présent, à la maison de cure « CODRU » fortifient leur santé des personnes souffrant d’affections de l’appareil digestif, de l’appareil locomoteur, du système nerveux, de maladies gynécologiques. Des gens de tous les coins de la Moldavie refont ici leur santé.

Le relief magnifique, une espèce spéciale de forêt de hêtre, des jardins et des vignobles créent un microclimat qui a une influence favorable sur la cure et le repos. Le climat continental-modéré donne la possibilité de développer largement la thérapie balnéologique.

Une des principales préoccupations des employés du sanatorium c’est de créer des conditions impécables pour le régime curatif et le repos. Le régime de cure est organisé de sorte qu’il puisse agir comme un facteur favorisant la guérison. Le régime prévoit du temps pour différentes activités, pour le repos, le sommeil, le divertissement, les repas, les procédures curatives. Outre le régime général, on établit des régimes individuels, compte tenu de l’état de santé de la personne et de la nature de l’affection.

Le complexe de mesures curatives comprend des bains de conifères, des bains iodurés, des bains de sauge, du massage sous l’eau.

Une place à part dans le traitement revient à la climatothérapie - utilisation des influences climatiques (tours, promenades à pied, bains de soleil, bains d’air, baignades dans le lac et dans la piscine.)

Les estivants doivent se trouver le plus possible en plein air, voilà pourquoi on organise des excursions à pied qui favorisent la guérison et permettent de mieux connaître les parages où l’on se repose.

Afin d’assurer la détente psychologique, on pratique largement l’esthétothérapie qui comprend des occupations liées à la jouissance esthétique : rangement des fleurs, contemplation de la nature et des œuvres d’art, ouvrages faits au sein de la nature, musicothérapie, etc.

Les estivants ont à leur disposition une riche bibliothèque avec une salle de lecture où on organise des soirées littéraires.

La maison de cure « Codru » héberge souvent des conférences, des rencontres avec des personnalités célèbres, des concerts des meilleurs chanteurs de la Philarmonie moldave et des orchestres de musique populaire. La troupe ethno-folklorique de la maison de cure « Codru » jouit d’un grand succès. Les soirées thématiques et les actions sportives sont très populaires parmi les hôtes.