ABOLITION COMPLETE DE LA PEINE DE MORT EN MOLDAVIE

DECLARATION DE LA PRESIDENCE AU NOM DE L’UNION EUROPEENNE
0 vote

(Bruxelles, 17 juillet 2006)

L’Union européenne se félicite vivement du vote récemment intervenu au sein
du Parlement de Moldavie en faveur de la suppression du paragraphe 3 de
l’article 24 de la Constitution moldave, qui prévoyait l’application de la
peine de mort dans des circonstances exceptionnelles, ainsi que de
l’approbation de cet amendement par le président Voronin le 10 juillet 2006,
qui abolissent la peine de mort dans la législation moldave.

L’Union européenne estime que l’abolition de la peine de mort contribue à
renforcer la dignité humaine et à faire progresser le respect des Droits de
l’Homme. Elle réaffirme que son objectif est d’œuvrer en faveur de
l’abolition universelle de la peine de mort.

L’Union européenne se réjouit à la perspective de renforcer la coopération
avec la Moldavie en vue de chercher à atteindre notre objectif commun, qui
est l’abolition universelle de la peine de mort.

La Bulgarie et la Roumanie, pays en voie d’adhésion, la Turquie, la Croatie*
et l’Ancienne République yougoslave de Macédoine*, pays candidats,
l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine et la Serbie, pays du processus de
stabilisation et d’association et candidats potentiels, l’Islande, le
Liechtenstein et la Norvège, pays de l’AELE membres de l’Espace économique
européen, ainsi que l’Ukraine et la République de Moldavie, se rallient à la
présente déclaration./.

*La Croatie et l’Ancienne République yougoslave de Macédoine continuent à
participer au processus de stabilisation et d’association.

Voir en ligne : oui