A propos du livre « La fin des temps. D’une ère à l’autre » de Paco Rabanne

Article de Cristina Laïcovski

2012 - une année qui de nos jours est devenue, pour certains, le synonyme de la fin des temps ! Quand parfois on prononce « 2012 » dans une phrase quelconque il y a des gens qui pensent « Oh, mon Dieu ! L’Apocalypse ! »

La mentalité humaine du XXI-e siècle est arrangée ainsi que nous permettons aux mass-media de changer radicalement nos concepts, notre manière de penser, etc … Car, il y a déjà quelques années, qu’à la télé, à la radio, dans différentes revues, on peut entendre des voix qui disent qu’il nous a reste à vivre seulement jusqu’en 2012.

Mais, soyons objectifs ! Si une fin du monde est vraiment possible, pensez-vous qu’on nous dira l’année, le jour ou l’heure à laquelle sonnera la dernière trompette de l’Apocalypse ? Sincèrement, je me doute de ça. Pourtant, au cours du temps, de nombreuses personnes ont joué le rôle de Cassandre, afin de nous prédire une image très sombre de l’avenir, notamment que l’humanité s’est engagée sur une route suicidaire. Pour mieux faire connaissance avec ces prédictions, on peut lire le livre du célèbre couturier espagnol Paco Rabanne : « La fin des temps. D’une ère à l’autre ».

Ce livre expose de nombreux arguments pour soutenir l’idée que « notre civilisation est parvenue au point de rupture » et présente une transition vers l’ère du Verseau, qui se trouve sous le signe de la fraternité et la solidarité collective. L’auteur décrit son point de vue, en complétant avec des fragments pris de l’Evangile ou des prédictions dites par des personnes comme Nostradamus, Le Moine Inconnu, le prophète Ezéchiel, etc.

Tout de même, en lisant ce livre, on s’aperçoit qu’il existe une probabilité trop grande que l’homme soit victime de ses propres créations, inventions en matière de science, de progrès. Et comme une preuve concrète nous pouvons prendre les cas de Tchernobyl, de Fukushima, etc… Paco Rabanne a même intitulé un des chapitres de son livre « Quand la Planète Bleue s’enrobe de Noir », une chose qui dit tout.

Même si l’auteur nous livre une image excessivement sombre de notre avenir, il garde toutefois un filet d’espoir à la survie de la civilisation. Pour lui, rien n’est encore définitivement perdu. Ainsi, il pense qu’on peut encore corriger les tendances suicidaires de l’humanité, en nous conseillant de prier. Prier beaucoup. Non pas réciter machinalement une suite de mots appris par cœur mais prier, faire un examen de conscience, se placer dans un état de générosité pure, de don gratuit de soi. On ne doit pas s’enfermer dans l’égoïsme, mais il faut aller, au contraire, vers ceux qui souffrent, essayer de donner toujours une aide à ceux qui en ont besoin. « Plus je donne, plus je reçois. » - on devrait faire de cette phrase un slogan de vie.

« La fin des temps. D’une ère à l’autre » de Paco Rabanne nous met face à face avec la réalité, en tirant ainsi la sonnette d’alarme. Et c’est maintenant à nous de réagir. Autrement dit, essayerons-nous de changer de comportement ou bien resterons-nous sourds et aveugles jusqu’au bout ?